La méditation, qu’est-ce que c’est ?

 

“La source du Bonheur n’est pas à l’extérieur mais à l’intérieur.”

* Léon Tolstoï *

la-meditation-quelle-histoire
quest-ce-que-la-meditation
la-meditation-pour-qui
les-bienfaits-de-la-meditation
comment-mediter

La méditation, quelle histoire !

``La méditation est une pratique qui existe depuis plus de 3000 ans. C’est la plus vieille forme de thérapie``. * Dr Roger Walsh *

Une pratique ancestrale et universelle

Pratiquée depuis des milliers d’années, la méditation a traversé les civilisations. On associe spontanément la méditation à l’Orient avec le Bouddhisme, le Zen japonais, l’Hindouisme ou le Soufisme. La méditation a toujours fait partie intégrante des cultures, des religions, des philosophies et médecines orientales. Elle est aussi d’une certaine façon pratiquée dans les religions monothéistes et le chamanisme (par la contemplation, le silence, les prières, la musique, les chants, les danses…). En Occident, la méditation était une pratique méconnue et souffrait d’une image plutôt négative.

Statue de bouddha

Occidentalisation de la méditation

La méditation s’est progressivement répandue en Europe et aux États-Unis au cours du 20ème siècle; sans aspect religieux dans la pratique, elle s’est laïcisée. C’est grâce à la psychanalyse, avec notamment Freud et Yung, au développement personnel mais aussi au mouvement contre-culturel hippie des années 60, basé sur un retour à la nature et aux valeurs fondamentales comme l’amour et l’altruisme, que la méditation a commencé à trouver sa place en Occident et à se faire connaitre du grand public.

Imagerie cérébrale

La méditation testée et approuvée par les scientifiques

C’est dans les années 1980 aux Etat-Unis que le Professeur et biologiste Jon Kabat-Zin s’intéressa aux effets de la méditation sur la santé. Il développa la Méditation de Pleine Conscience (Mindfulness) en s’appuyant sur les techniques méditatives traditionnelles (Vipassana, Transcendentale, Zen…) et en les adaptant à l’Occident.

Le Psychiatre Zindel Segal appliqua aussi la Mindfulness avec les thérapies cognitives et comportementales modernes pour les patients souffrant de stress et de dépression.

Leurs résultats furent incroyables et grâce à leurs travaux, la communauté scientifique commença à prendre conscience de l’importance de la méditation et à s’y intéresser sérieusement.

Des centaines d’études scientifiques approuvant les bienfaits de la méditation ont vu progressivement le jour et depuis les années 1990,  l’imagerie médicale a permis de montrer et de prouver que la méditation transforme notre cerveau par sa pratique régulière.

La méditation à l’hôpital, chez les stars, en entreprise…

Depuis quelques années seulement, il existe partout dans le monde des centaines d’hôpitaux et de cliniques qui accompagnent et soignent les patients souffrant de dépression, stress, maladies chroniques par des techniques méditatives. Les médecins, psychiatres, psychologues et professionnels de la santé s’informent et se forment de plus en plus à la méditation mais aussi à l’hypnose, qui permet par exemple des opérations chirurgicales sans anesthésie ou d’accoucher sans péridurale.

La méditation est désormais pratiquée par des artistes, athlètes et dirigeants d’entreprise de haut niveaux. C’est le cas notamment de Steeve Jobs, David Lynch, Martin Scorsese, Clint Eastwood, Angelina Joli, Richard Geere, mais aussi Will Smith, Julia Robert, Mobby ou encore Bill Gates qui la pratiquent quotidiennement. Elle commence tout juste à se développer dans les grandes entreprises pour lutter contre le stress au travail, dans les écoles, et même dans les prisons.

La révolution de la mindfulness (méditation de pleine conscience) n’est pas aussi spectaculaire que la mission sur la Lune ou le mouvement pour l’égalité des droits, mais je crois qu’à long-terme elle peut avoir autant d’impact.

Tim Ryan, membre du Congrès des États-Unis. Extrait de “A mindful Nation”.

Oprah Winfrey pratique la méditation

La méditation, source de bien-être pour soi et la société

On  a commencé à voir apparaitre au cours du 21ème siècle de nouveaux maux touchant de plus en plus de monde comme le stress, l’insomnie, l’hypertension, la dépression, la migraine, le burn-out… Basées sur une croissance économique perpétuelle,  le profit immédiat, la consommation, l’efficacité, la performance, le résultat et le paraitre, nos sociétés sont de plus en plus anxiogènes et déshumanisantes. 

Aussi, depuis l’apparition d’internet, des smartphones, des ordinateurs, tablettes, télévisions et consoles de jeux, notre esprit est en permanence sollicité par un immense flux continu d’informations. La pression au travail, l’affaiblissement du tissu social, des situations personnelles ou professionnelles difficiles (déception amoureuse, deuil, chômage…), la solitude ou le manque de soutien sont autant de facteurs de stress, d’anxiété et de dépression.

La méditation n’est pas une mode, mais bel et bien un extraordinaire outil thérapeutique qui vous apportera un bien-être physique et mental. Elle permet également de développer de nombreuses qualités comme l’empathie, la compassion ou l’altruisme. Elle facilite nos relations aux autres, permet la découverte de soi, éveille notre sensibilité au monde qui nous entoure, augmente la créativité, améliore la mémoire et la concentration…

La méditation mérite toute sa place dans notre société, dans notre culture, dans notre façon de vivre.

Méditer est une habitude à prendre quotidiennement, un art de vivre qui vous changera profondément !

Si la méditation était enseignée à tous les enfants âgés de 8 ans sur la Terre, nous ferions disparaitre la violence du Monde, en une génération.

Le Dalaï-Lama

Qu'est-ce que la méditation ?

« Considère ton esprit comme le temple d’or qui contient tout l’Univers. La méditation est la voie royale qui mène au bonheur, le chemin le plus court, car elle évite les mauvaises habitudes, les artifices et les illusions. Tout existe. La méditation ouvre le passage. » * Dugpa Rimpoché *

Un formidable outil thérapeutique, à la découverte de soi

La méditation vous entraine dans un voyage à la découverte de vous même, vous offrant la possibilité de comprendre le fonctionnement de votre esprit et de vivre des expériences parfois hors du commun.

On peut définir la méditation comme un état de conscience particulier dans lequel on glisse, un peu comme on glisse dans le sommeil. Elle peut se vivre à différents niveaux et intensités, de même que le sommeil peut être une légère sieste ou un endormissement profond.

Lorsque vous méditez, votre conscience entre peu à peu dans un état modifié, différent de l’état de conscience automatique du quotidien. Le mental laisse peu à peu place au silence, entre les pensées qui passent, la conscience émerge.

Fonctionnement du cerveau

Que se passe-t-il en nous ?

Nous sommes tous d’anciens enfants qui parcourront la vie sans mode d’emploi, sans connaissance de soi, sans connaissance du fonctionnement de notre conscience.

C’est pourquoi nous avons tous tendance à nous rendre esclaves de nos pensées, de nos émotions, de nos peurs, de nos shémas mentaux, de nos croyances. Nous sommes souvent dans le jugement, dans l’auto-évaluation, la comparaison, l’analyse, la compétition, les doutes… 

Saviez-vous que nous avons tous des dizaines de millers de pensées chaque jour ? Elles apparaissent et disparaissent à notre insu, et provoquent en nous des tas d’émotions. En fait, nous sommes presque constamment sous le contrôle de notre mental.

La « rumination » mentale est un des facteurs communs au stress, à l’anxiété et à la dépression : on ressasse inlassablement les événements passés, on anticipe constamment le futur, on pense à toutes sortes de choses sans arrêt, on s’inquiète, on regrette, on est partout sauf dans le moment présent.

La méditation est un temps d’arrêt qui permet d’observer ce qui se passe en nous. On se positionne en tant qu’observateur vis à vis de nous-même, on observe nos propres pensées, sans s’y attacher, sans jugement, toujours avec bienveillance. On peut ainsi plus facilement repérer nos shémas mentaux pour mieux s’en libérer. Mais ce n’est pas évident car le mental s’active constamment et n’aime pas être observé !

A force de pratique, on déprogramme notre façon de penser en se détachant progressivement du mental, en accueillant nos émotions, nos peurs. On apprend à mieux se connaitre, à faire face à soi-même, à s’accepter et à s’aimer. 

Pratiquer la méditation régulièrement apaise le mental et laisse progressivement plus de place à la conscience. Cette connexion à notre conscience, à notre âme, nous aide à nous libérer de la souffrance et à vivre plus sereinement !

 

C’est un entraînement de l’esprit quotidien, un travail auquel le méditant doit s’astreindre avec la même assiduité qu’un sportif ou un musicien. Le but n’est pas d’anesthésier toute sensation en vue d’obtenir une pseudo-béatitude baba cool. Bien au contraire, méditer est une science vieille de 2 500 ans qui rend l’esprit libre, clair et actif, à force d’exercices précis.

A la longue, on se débarrasse de la rumination morbide générée par nos affects les plus négatifs comme le ressentiment, l’auto-dévalorisation, l’envie, la haine de soi et des autres. La méditation, notamment celle sur l’amour altruiste, ne produit que de bonnes émotions dans le cerveau.”

Matthieu Ricard, Docteur en génétique cellulaire et moine tibétain pratiquant la méditation depuis 40 ans

Les techniques de méditation

Il existe des centaines de pratiques différentes, mais on peut distinguer globalement deux grandes techniques de méditation : la méditation d’observation ou de pleine conscience et la méditation de focalisation ou de visualisation.

La méditation d’observation ou de pleine conscience consiste à observer avec bienveillance ce qui ce passe en vous : votre respiration, vos sensations corporelles, le flux illimité de vos pensées, l’émergence de vos émotions; et ce qui se passe autour de vous : les sons, les odeurs.. Sans aucun jugement, sans s’accrocher à ce qui passe, sans rien empêcher à son esprit, sans attendre quoi que ce soit. Placez-vous comme simple observateur des processus qui s’opèrent en vous.

La méditation de focalisation ou de visualisation consiste par exemple à centrer votre attention sur votre souffle, à répéter un mot ou un mantra, à visualiser un paysage merveilleux ou la lumière, des couleurs, à méditer sur l’amour – sans se laisser distraire par les pensées qui émergent ou les stimuli extérieurs.

Lorsque votre esprit est complètement absorbé par l’objet de votre attention au moment présent, pleinement conscient, vous méditez !

Toutes les pratiques méditatives sont parfaitement complémentaires, vous pouvez les alterner pour varier vos exercices.

Méditez en vous focalisant sur une image, une fleur de Lotus par exemple ou un mandala

La méditation, pour qui ?

« Quiconque pense peut méditer.`` * Maharishi Mahesh Yogi *

La méditation, un art de vivre pour tous

Qui n’a jamais cherché à mieux se connaitre, à appréhender et gérer le stress, les angoisses, les peurs, les états de déprime et de démoralisation ? A accueillir la vie avec plus de facilité et de légèreté? A s’éveiller au monde, s’épanouir et se révéler ?

Tout le monde * peut pratiquer la méditation : des enfants (dès 8 ans) aux grands-parents, croyants ou non croyants, quelle que soit votre culture, votre profession ou votre expérience de la méditation.

Vous pouvez pratiquer la méditation en toute liberté : seul, en couple ou en groupe. Vous pouvez également faire appel à un thérapeute professionnel ou un pratiquant expérimenté pour vous aider à pratiquer.

* Voir Faq : Mises en garde et contre-indications

Apprendre l’art de la méditation est le cadeau le plus précieux que vous puissiez vous faire en cette vie.

Sogyal Rinpoché

La méditation, un exercice mental universel

Bien-être global et éveil de la conscience pour tous

Stress, anxiété, burn-out, déprime, manque de confiance en soi, addictions, insomnies, douleurs chroniques… La méditation a un champ d’action très large et peut vous apporter une solution naturelle et efficace.

Mais au delà de ces effets bénéfiques, c’est surtout un extraordinaire outil pour mieux se connaitre et partir à la découverte de Soi. Comprendre le fonctionnement de son cerveau, observer les pensées qui y défilent, s’arrêter sur son souffle, ses sens, ses émotions, le temps qui s’arrête… permet d’éveiller sa conscience, changer sa perception et sa vision du monde.

La méditation ouvre l’esprit de l’homme sur les grands mystères de l’existence; elle élargit son cœur, afin qu’il ressente l’éternité des temps et de l’espace; elle lui donne une existence paradisiaque à l”intérieur même du monde et le couvre de bienfaits sans recours à aucune doctrine, par un accès simple et rapide vers les vérités présentes au plus profond de lui.

Daisetz Teitaro Suzuki, auteur reconnu de livres et d’essais sur le bouddhisme et sur le zen

Les bienfaits de la méditation prouvés scientifiquement

``Il a été prouvé que la méditation peut contribuer à soulager toutes sortes de maux engendrés par l’esprit, de l’anxiété aux maladies du cœur.`` * Dr Malcolm Carruthers *

L’incroyable pouvoir de notre cerveau

Les neurosciences montrent aujourd’hui par des centaines d’études et de tests scientifiques que notre cerveau ne cesse d’évoluer et de se transformer durant toute notre vie. En perpétuelle reconfiguration, le cerveau est capable de créer, modifier, défaire ou amplifier les réseaux de neurones et leurs connexions selon nos apprentissages, les stimuli extérieurs et les expériences vécues.

On appelle cela la neuroplasticité et la neurogenèse. Ainsi, l’esprit a bien une influence sur la matière et le corps et la méditation agit sur les différentes parties de l’être.

La méditation éveille les réserves cachées du cerveau dans les régions qui ne sont normalement pas utilisées dans les états de conscience de veille, rêve et sommeil.

Nicolai Lyubimov, Professeur et directeur de l’Institut du cerveau de l’Académie des Sciences de Moscou

Comme l’apprentissage d’un sport ou d’un instrument de musique, la méditation nécessite une pratique assidue. Et les bienfaits de la méditation démarrent… immédiatement !

La méditation pour apaiser la douleur

Parmi les très nombreuses études scientifiques sur la méditation, il y a celle du Dr Fadel Zeidan de l’Université Wake Forest en Caroline du Nord, publiée en avril 2011 dans le Journal of Neuroscience, qui portait sur les effets anti douleur de la méditation

Quinze sujets qui n’avaient jamais pratiqué la méditation ont suivi quatre séances de méditation de vingt minutes, soit 1h20 au total. Ils ont constaté chez les sujets une diminution d’environ 40 % de l’intensité de la douleur et de 57 % de l’inconfort lié à la douleur.

Selon le chercheur, la méditation produirait même une plus grande réduction de la douleur que la morphine ou d’autres analgésiques, qui en diminuent l’intensité d’environ 25 %.

C’est la première étude qui a démontré les bienfaits de la méditation contre la douleur chez les débutants.

La zone en jaune montre l’activité correspondant à la sensation de douleur

La méditation apporte connaissance de soi et bien-être

De manière générale, la méditation stimulerait l’activité du cortex préfrontal gauche, la partie du cerveau qui est responsable des sentiments positifs tels que l’empathie, l’estime de soi ou le bonheur, tout en diminuant les sentiments négatifs comme le stress, la colère ou l’anxiété.

Avec la méditation, vous apprendrez à lâcher prise, puis à vous libérer et à vous détacher de vos automatismes mentaux, ceux-ci ne représentant en aucun cas ce que vous êtes au plus profond de vous.

Avec une pratique régulière de la méditation, vous déconditionnerez votre façon de penser et les idées reçues que vous avez de vous même et identifierez peu à peu les pensées et les émotions qui vous empêchent d’accéder à votre bien-être intérieur et à la connaissance de soi.

Votre conscience se modifiera progressivement et commencera à s’élargir. Une autre réalité plus positive s’offrira alors à vous, comme une autre perception intérieure de vous-même et du monde, où vous le verrez, tout vous est possible!

 

La méditation et ses nombreux bénéfices pour la santé

D’après de très nombreuses études scientifiques, les bienfaits de la pratique de la méditation sont nombreux, que ce soit sur le plan mental et physique :

Sur le plan mental, relationnel et professionnel

Meilleure compréhension de soi

Bien-être et sérénité mentale (augmentation du taux de sérotonine)

Diminution du stress et de l’anxiété

Favorise la pensée positive, améliore l’humeur

Renforce la confiance en soi

Diminue les peurs

Favorise l’acceptation et la bienveillance envers soi et les autres

Améliore les relations aux autres

Augmente le sentiment de vitalité et de jeunesse

Amélioration de la compréhension, de l’apprentissage et de la mémoire

Amélioration des capacités d’attention et de concentration

Augmente la capacité à résoudre des problèmes complexes

Dynamisation de la créativité

Réduit le temps d’endormissement et améliore la qualité du sommeil

Réduit l’agressivité, la colère et la violence

Augmente les capacités d’écoute et d’empathie

Réduit le risque d’avoir une maladie mentale

Émergence de nouvelles ressources intellectuelles

Augmente la cohérence des ondes cérébrales

Permet de récupérer plus vite d’un manque de sommeil

Élévation du niveau de conscience

Sur le plan physique

Meilleur état physique global

Plus d’énergie, de vitalité, de vigueur

Éveil des sens et des sensations

Prévient, ralentit et soulage les douleurs chroniques

Diminution des maux de tête et migraines

Renforcement du système immunitaire

Réduction des facteurs de risque cardio-vasculaire (l’hypertension artérielle, le taux de cholestérol, consommation de tabac…)

Réduction de la fréquence cardiaque

Relâchement des tensions musculaires

Bien-être de la peau : psoriasis, eczéma

Diminution des symptômes de troubles gastro-intestinaux

Ralentissement du processus de vieillissement (Augmente les taux de DHEA – hormone anti-âge)

Améliore l’arrivée d’air dans les poumons (capacité respiratoire)

Améliore la cohérence de votre fonctionnement cérébral

Relâche votre système nerveux central

Produit des changements durables dans l’activité électrique de votre cerveau

Cette liste est non-exhaustive et les bienfaits de la méditation sont multiples. Pour plus d’infos, nous vous invitons à vous rendre dans l’espace Documentation

La méditation est une façon d’être. Son essence est universelle. Je la pratique depuis l’âge de 22 ans. Elle diminue le stress, l’anxiété et la souffrance psychique, mais aussi physique. La pleine conscience est un moyen de “déplier” nos vies. Elle a la capacité d’influencer le monde dans lequel nous vivons, notre famille, notre travail, mais aussi la société. Elle nous donne plus de clairvoyance et nous permet d’accéder à des dimensions de notre être que nous avions négligées.

Jon Kabat-Zinn, Professeur de médecine, fondateur et directeur de la Clinique de Réduction du Stress et du centre de la pleine conscience en médecine de l’université médicale du Massachusetts

Comment méditer ?

« La méditation est la dissolution de la pensée dans la conscience éternelle ou Pure conscience, sans objectivation, sachant sans y penser, fusionnant la finitude dans l'infini. » * Voltaire *

Intégrer la méditation dans votre vie quotidienne

Il faut environ 4 à 8 semaines à raison de 10 à 30 min de méditation par jour pour agir sur vos schémas mentaux, vos perceptions intérieures et extérieures et améliorer votre bien être global.

Il s’agit avant tout d’adopter la méditation dans votre vie quotidienne. Essayez de considérer vos séances comme une douche de l’esprit, comme vous le faites tous les jours pour votre corps.

C’est un temps pour soi et à soi, une petite pause rituelle dans votre vie quotidienne qui vous semblera peut-être anodine mais s’avérera au fil du temps bien plus efficace qu’à n’y paraître !

Considérez le temps que vous consacrez à la pratique méditative comme un temps pour le « non-agir », un temps en dehors des horloges, un temps simplement pour être avec vous-même, pour sortir complètement du mode de l’agir. L’engagement à pratiquer ainsi est un changement de style de vie majeur et particulièrement sain, pas si facile à réaliser, mais qui peut transformer votre vie.

Jon Kabat-Zi, Professeur de médecine, fondateur et directeur de la Clinique de Réduction du Stress et du centre de la pleine conscience en médecine de l’université médicale du Massachusetts

Nos conseils pour méditer

1 – Consacrer un peu de temps pour soi

Le matin, 10 minutes de méditation pour commencer la journée sereinement, le midi pour recharger vos batteries à mi-parcours ou le soir pour vous détendre, évacuer les tensions de la journée et vous retrouver…

Vous pouvez adapter quotidiennement vos séances de méditation en fonction de vos activités ou de votre état intérieur. Méditer avant un rendez-vous important ou un examen peut se révéler très bénéfique par exemple.

Aussi, lorsque vous aurez bien intégré le processus, qui est au fond celui d’un rappel à votre respiration consciente et à ce qui ce passe en vous, vous pourrez méditer n’importe où : dans les transports, au bureau et n’importe quand : en mangeant, en cuisinant, en marchant…

Parfois, certaines séances vous seront plus pénibles que d’autres : moins de motivation, fatigue, remise en cause de votre pratique… C’est tout à fait normal et cela arrive à tout le monde, et même aux personnes qui méditent depuis des années. Gardez confiance en vous, ne vous jugez pas, essayez de varier vos supports méditatifs et soyez patient.

Si vous n’avez pas le temps de méditer 10 ou 20 minutes d’affilées dans la journée, vous pouvez moduler à votre guise vos séances de méditation en pratiquant 2 ou 3 fois par jour seulement quelques minutes le matin, dans les transports, ou à votre pause déjeuner par exemple.

L’essentiel est de repousser le moins souvent possible votre séance au lendemain. Mieux vaut exercer votre mental à pratiquer la méditation plusieurs minutes quotidiennement qu’intensément et occasionnellement.

Meditez dans la nature

Méditez dans la nature

2 – Se préparer avant de méditer et choisir votre posture

Choisissez une pièce silencieuse, sans distraction et créez une atmosphère plus apaisante qui amène à la détente. Vous pouvez tamiser la lumière, allumer des bougies et diffuser une huile essentielle relaxante comme la lavande.

Si vous avez un jardin au calme ou que vous habitez à la campagne, la nature est un merveilleux endroit où pratiquer la méditation car son contact est particulièrement apaisant.

Avant vos séances de méditation, vous pouvez vous étirer debout ou allongé(e) pour commencer à éliminer les tensions et vous amener à la détente.

Dans la tradition bouddhiste, on médite généralement dans la position du lotus (ou “zazen”). Mais cette position demande une grande souplesse et un certain temps de pratique avant de se sentir à l’aise.

Rassurez-vous, cette position n’est pas indispensable pour pratiquer la méditation ! Vous pouvez tout à fait méditer assis sur votre canapé, une chaise ou au sol sur un coussin, en essayant d’avoir le dos droit.

L’essentiel est d’adopter une posture qui vous permet de détendre votre corps tout en restant en alerte. Méditer allongé(e) est plutôt déconseillé car vous pourriez facilement basculer dans le sommeil, mais cela dépend de chacun.

Position du lotus

Portez votre attention sur votre respiration

3 – Concentrez-vous sur votre souffle

La respiration joue un rôle majeur dans la pratique de la méditation et dans la vie de façon générale. On y accorde trop peu d’importance alors que le souffle amène la vie et la façon dont nous respirons a un impact sur notre bien-être.

Une fois bien installé(e) et prêt(e) à méditer, le corps parfaitement détendu mais le dos droit, portez votre attention sur votre souffle.

Prenez conscience de votre respiration. Est-elle courte, profonde, saccadée ? Conscientisez chaque inspiration qui vous donne la vie : l’air gonfle vos poumons et votre ventre, circule dans tout votre corps et  amène l’oxygène nécessaire à vos cellules et vos organes.

Puis expirer doucement l’air de vos poumons en dégonflant le ventre, le corps parfaitement stable et détendu. Sentez l’air passer dans vos narine et suivez son trajet, observez ce processus de vie commun à tous les êtres !

 observez

4 – Pendant la méditation

Apprendre à laisser faire, observer et être dans le non-agir

Il est très important de laisser de côté vos intentions avant et pendant la méditation et de vous abandonner complètement à l’expérience, sans attente particulière, sans aucun jugement sur vous même.

Apprenez à ne rien faire.

Si vous luttez pendant la méditation pour obtenir des résultats, c’est contre-productif. Ne cherchez pas la performance, méditer n’est pas une compétition.

Chaque séance de méditation est une expérience unique, elle peut se vivre à différentes intensités. Laissez tomber vos intentions, votre mental et tout ce que vous avez appris.

Ne soyez pas dur avec vous même, restez toujours dans la bienveillance et le non jugement.

Au début de la pratique, vous verrez qu’il est difficile de rester simple observateur des pensées que votre esprit produit. Il faut regarder les pensées comme des nuages qui défilent dans le ciel, comme les images d’un film qui apparaissent et disparaissent, ou comme l’eau d’une rivière qui s’écoule. Laissez-les venir et repartir, et  accueillez toutes vos émotions qui émergent avec compassion, quelles qu’elles soient.

Dès qu’une pensée vous entraine avec elle, recentrez votre esprit sur l’observation du processus, ou sur votre souffle de vie. C’est ” l’espace/temps ” qui existe entre vos pensées qu’il faut explorer : un état “d’immobilité dynamique”, qui est l’expression de la conscience pure.

La méditation consiste à être conscient de chaque pensée, de chaque sentiment; à ne jamais les juger en bien ou en mal, mais à les observer et à se mouvoir avec eux. En cet état d’observation, on commence à comprendre tout le mouvement du penser et du sentir. De cette lucidité naît le silence.

Jiddu Krishnamurti

Petit à petit, vos processus mentaux changeront, un peu comme si vous reprogrammiez votre cerveau, pour laisser place à de nouveaux !

Soyez patient, constant et pleinement confiant dans votre pratique, sans jamais aucun jugement sur vous même ou attente de résultat.

Considérez la méditation comme un outil que vous pouvez intégrer au quotidien, à chaque instant et qui vous apprendra à apprécier en pleine conscience le temps présent, à mieux vous comprendre, à lâcher prise et explorer votre conscience. Prenez plaisir à vous faire du bien et prendre soin de vous car la vie est un cadeaux !

Le changement intérieur ne se fait pas en un jour mais vous pourrez rapidement constater les bienfaits que procure la méditation : sensation de bien-être, positivité, plus d’énergie, équilibre et calme intérieur, compassion…

Bon à savoir : Même si vous n’avez pas beaucoup de temps pour vous programmer une séance quotidienne de méditation, quelques minutes de pleine conscience dispatchées dans la journée vous seront déjà bénéfiques ! 

Pour plus d’infos bien-être, découvrez notre blog :