La compassion ou l’ouverture du coeur, source de Bonheur !

 

La compassion, comment la définir ?

La compassion est une énergie qui nous relie aux autres tout en permettant une reconnexion à soi.

Chaque être humain est capable d’éprouver de la compassion à différents niveaux. Il est bien souvent plus facile de la ressentir au contact de membres de notre famille ou d’amis.

La compassion contribue à améliorer nos relations avec les gens qui nous entourent en éprouvant de l’empathie à leur égard : On apprécie les autres tels qu’ils sont, sans jugement, on tente de comprendre leurs souffrances en intégrant l’idée qu’ils sont comme nous : ils ressentent les mêmes peurs, les mêmes insécurités dont ils tentent de se protéger en agissant de façon impulsive sans penser aux conséquences.

Nous-mêmes réagissons de la même manière lorsque nous sommes confrontés à des événements imprévus, parfois dramatiques, qui nous dépassent. 

La méditation de compassion nous offre ainsi une nouvelle perception du monde extérieur au-delà des apparences. On comprend que l’autre est comme nous :

  • Comme moi, autrui est en quête du bonheur 
  • Comme moi, autrui a connu des périodes de souffrance, de tristesse et de solitude
  • Comme moi, autrui cherche à combler ses besoins et à éviter les souffrances
  • Comme moi, autrui commet des erreurs et est en perpétuel apprentissage de la vie

 

Par l’ailleurs, la compassion est un outil formidable nous permettant de nous réconcilier avec nous-mêmes : Animés par l’empathie qui nous pousse à faire progresser l’autre et à lui donner le meilleur de notre personnalité, nous devenons moins autocentrés et plus altruistes.

Ainsi, nous apprenons à lâchez-prise et parvenons à apaiser nos obsessions et nos inquiétudes du quotidien, à nous libérer de nos pensées négatives peu constructives pour envisager la vie et ses tracas sous un angle nouveau.

La méditation de compassion offre alors un remède efficace contre la souffrance en réduisant nos comportements négatifs nous permettant de choisir des réponses plus appropriées pour résoudre les problématiques de la vie.

 

Comment exercer et développer sa compassion ?

D’après les préceptes du Dalai Lama, la compassion peut se décliner en 3 niveaux :

 

  • Le premier consiste à voir l’autre comme un autre soi, à considérer autrui comme un égal avec les mêmes préoccupations, les mêmes inquiétudes

 

  • Le deuxième consiste à être capable d’échanger avec autrui pour mieux comprendre la réalité de ses souffrances, notamment par le processus de la visualisation.

 

  • Le troisième et dernier niveau consiste à considérer l’autre comme plus important que soi, à faire passer son bonheur avant le nôtre et à lui donner le meilleur de nous-même pour l’aider à se sentir plus heureux.

 

.

Afin d’exercer sa compassion, il est nécessaire de procéder par étapes :

  • Commencez tout d’abord par éprouver de la compassion pour vos proches, les gens que vous aimez déjà mais aussi pour vous-même.

 

  • Par la suite, vous serez capables d’éprouver de la compassion vis-à-vis de personnes plus neutres telles que les commerçants de votre quartier, votre voisin, le facteur…

 

  • Une fois cette étape franchie, vous serez en mesure de ressentir de la compassion envers les personnes que vous n’appréciez guère.

 

  • Cette dernière étape est loin d’être facile mais envisagez cet exercice comme un challenge personnel et une opportunité d’évoluer, de vous rendre meilleur.

 

L’objectif principal est de parvenir à vous libérer de la notion d’amis/ennemis : il n’est pas impossible que vos ennemis d’hier deviennent vos amis de demain. A ce propos, Henri Longfellow, poète américain, disait :

« Si nous pouvions lire l’histoire secrète de nos ennemis, nous pourrions trouver en chaque personne suffisamment d’inquiétude et de souffrance pour désarmer toute hostilité. »

.

Voici quelques conseils pour vous aider à développer l’art de la compassion :

Isolez-vous dans un endroit calme.

Rappelez-vous une souffrance ou un moment particulièrement pénible que vous avez dû gérer.

Ressentez pleinement cette souffrance et revivez-la dans l’instant présent. Sentez l’effort de lutte et de résistance dans votre corps.

Cet effort dont vous avez fait preuve pour affronter cette situation douloureuse.

Visualisez une personne que vous appréciez ou non et transposez votre souffrance chez cette personne. Vous ressentez cette douleur à l’identique, telle que vous l’avez vécue vous-même.

Souhaitez à cette personne du bonheur et comprenez, dans le cas où il s’agirait d’un individu que vous n’appréciez pas qu’il n’est pas responsable de vos réactions, de vos paroles, pensées et actes.

Admettez que cette personne que vous détestez est par ailleurs appréciée par d’autres. Tenter d’entrevoir ses qualités et les points communs que vous pourriez avoir avec elle plutôt que ses défauts.

 

En stimulant la compassion, vous ouvrez votre cœur et vous libérez progressivement des frustrations, des jalousies. Vous gérez les situations et vos relations aux autres avec plus de calme et de pacifisme. Vos relations vont s’en trouver grandement améliorées faisant émerger des concepts fondamentaux de la communication non-violente : générosité réciproque, écoute sincère, respect de soi et acceptation des différences.

En conclusion, une pratique réguliere de la méditation de compassion permet de mieux se comprendre et mieux comprendre l’autre nous menant vers une plus grande ouverture d’esprit : C’est l’illustration d’une disposition d’esprit équilibrée et positive.

La compassion nous apporte un bonheur immédiat et qui dure sur le long terme. Cultiver la compassion permet donc de progresser vers la voie du bien-être authentique, on devient plus disponible pour autrui, on répand du bonheur autour de nous et de fait, nous nous sentons à notre tour plus heureux et en harmonie avec nous-mêmes.

.

Pour aller plus loin :

Découvrez notre pack de méditation “Je cultive l’Amour Universel” réalisé par Chantal Riailland : 

Je cultive lamour universel méditations guidées

Rédaction : Laura Franchi