6 excellentes raisons de pratiquer la méditation

Nous avons tous tendance à prendre pour réalité les pensées qui défilent dans notre tête. Hors, nos pensées sont le pur produit de notre mental. Il fabrique inlassablement des représentations, des images figées de tout : du passé, du présent, du futur, de nous même, des autres et du monde, que nous prenons pour réelles : nous confondons souvent la représentation mentale que nous avons d’une chose avec la chose elle-même. 

De plus, sans nous en rendre compte, du matin au soir, nous subissons notre fonctionnement mental car nos pensées arrivent et repartent sans notre consentement !

Bien au delà d’une mode, pratiquée depuis plus de 2 000 ans, la méditation est un fantastique outil qui vous permettra de mieux vous comprendre, d’observer les automatismes qui s’opèrent en vous et de les abandonner doucement pour laisser place à une autre perception de vous, des autres et du monde, beaucoup moins limitative.

 

Alors voici 6 excellentes raisons pour vous mettre à la méditation. 

 

Première raison : Ne plus se laisser diriger par ses pensées et ses émotions

Nous sommes souvent happés par nos pensées et rare est le silence intérieur. Elles s’enchainent les unes après les autres et des émotions et sensations en découlent, de façon automatique.

Par exemple, qui ne connait pas le train de la négativité ? Une idée négative en entraine souvent une autre :

1er wagon : « J’ai peur pour demain »

2eme wagon : « Il y aura plein de monde à cette réunion »

3ème wagon : « Je vais être observé, mal à l’aise »

4ème wagon : « Je ne suis pas prêt, j’ai pas assez travaillé »

5ème wagon : « Si je me loupe, je serai mal vu »

6ème wagon : « ça va mal se passer… »

Etc… les images mentales défilent et le stress monte.

 

Ou bien, un évènement extérieur se produit et alors toute une série de phénomènes mentaux s’enchaînent en cascade dans notre esprit :

– Vous avez un rendez-vous et votre train a du retard par exemple. Le scénario commence alors, vous vous imaginez déjà courir pour arriver à l’heure et des émotions émergent comme le stress, la colère ou l’inquiétude. La situation reste pourtant la même, le train n’arrivera pas plus vite.

– Ou vous avez décidé de faire attention à votre ligne, mais vous passez devant une boulangerie et l’odeur vous attire irrésistiblement. Vous vous imaginez déjà manger ce délicieux pain au chocolat et pleins de sensations apparaissent. Il est alors fort probable que vous oubliez vos bonnes résolutions.

 

Notre esprit fonctionne ainsi, il produit tout seul des pensées, des images mentales, des émotions, qui vont et viennent, de façon permanente, et nous sommes sous leurs influences.

La méditation permet de prendre conscience de ces processus mentaux automatiques et de les appréhender au fur et à mesure, en apprenant à ne plus s’y accrocher et à les laisser simplement passer.

Vous serez alors plus libre, libéré de votre mental et de ses processus automatiques, et connecté à votre vrai vous !

 

” Ce qui rend l’humain malade, c’est sa façon d’aborder le passé, les épreuves et la beauté même de la vie “.

Jean-Marc Mantel, psychiatre, ex-interne des hôpitaux psychiatriques et lauréat de la faculté de médecine de Paris, propos tiré d’une interview du magasine Inexploré (Inrees)

 

travail et meditation

 

 

Deuxième raison : mieux comprendre ce qui se passe en nous

Méditer vous permet d’observer votre esprit et ses phénomènes mentaux.

Assis un coussin ou sur votre canapé, observez quels sont les pensées qui émergent en vous, soyez attentif à votre corps : « Ca me gratte quelque part », « Qu’est-ce que je vais faire à diner ?», « Je suis stressé(e), demain j’ai un rendez-vous important… », « Il faut que je pense à envoyer cet e-mail… », « mon ex me manque… »

Souvent, ça part dans tous les sens !

Depuis plus de 2 000 ans, les bouddhistes appellent notre mental le « Singe de l’esprit “, car il est turbulent, agile, imprévisible, instable, capricieux, confus, indécis, incontrôlable, sautant de branche en branche, d’idée en idée, et de passé en futur.

Et pour mieux apprivoiser notre petit Singe intérieur, il faut l’observer.

Car il se manifeste constamment :

–  Il peut nous empêcher d’être pleinement présent en réunion ou dans une conversation parce qu’il nous emmènent de branches en branches ou de wagons en wagons : « je ne suis pas à la hauteur », « je ne dois pas oublier de prendre rendez-vous chez le dentiste », « il faut que je réponde à ce client », « ce soir, je me couche tôt »…
– Il nous distrait partout, sous la douche, pendant
un bon spectacle, devant un film, au travail…

– Il nous tient éveillé malgré nous, ressassant le passé ou appréhendant le futur

On a tendance à être en souffrance parce que l’on reste accroché à des souvenirs douloureux (rumination mentale) au risque de rater le fleuve de la vie qui s’écoule.

La méditation vous permettra d’observer votre petit Singe intérieur qui a accumulé au fil du temps toutes vos expériences, vos pensées et vos émotions, pour mieux les comprendre et les accepter, toujours avec bienveillance et sans jugement.

 

« L’avenir nous tourmente, le passé nous retient, c’est pour ça que le présent nous échappe. »

Gustave Flaubert

 

 

Troisième raison: savourez chaque instant de votre vie, apprécier le moment présent

Souvent on est ici mais ailleurs à la fois. On est perdu dans nos pensées, oubliant le moment présent. Comme nous l’avons vu plus haut, en se laissant guider par notre mental ou notre petit Singe intérieur, on passe à côté du présent puisqu’il nous emmène « ailleurs ».

Repenser au passé et s’inquiéter du futur ne changera rien au moment présent. Il ne s’agit pas de se l’interdire complètement mais d’être conscient du processus mental qui s’opère en vous et de ne plus l’alimenter en s’accrochant à lui et en le nourrissant.

Faites le processus inverse : laissez passer vos pensées et recentrer votre esprit sur l’objet de votre attention. Au fur et à mesure, cela vous sera de plus en plus facile. C’est dans le moment présent que vous vivez la réalité, pas dans le futur ni dans le passé.

La méditation permet d’entrainer l’esprit en recentrant son attention sur le moment présent : votre souffle par exemple, qui, à chaque inspiration et chaque expiration, fait circuler la vie en vous.

 

savourez l'instant présent

 

Vivre le moment présent, c’est être dans l’ici et maintenant. C’est savourez chaque instant qui passe. C’est être pleinement ouvert au monde, pleinement conscient de ce qui se passe en vous, c’est mieux percevoir, sans jugement, sans opinion, sans croyance.

C’est aussi apprendre à accepter les événements extérieurs, parfois plaisants ou parfois déplaisants, pour mieux les accueillir et y faire face.

 

Vous pouvez tester votre disposition à vivre pleinement le moment présent grâce à ce petit test :

http://www.psychomedia.qc.ca/tests/questionnaire-cinq-facettes-de-la-pleine-conscience

 

Quatrième raison : Changer sa vision du Bonheur

Mais qu’est-ce que le bonheur ?

Du latin augurium qui signifiait “présage”, on peut définir le bonheur comme un état durable de plénitude, de satisfaction ou de sérénité, un état agréable et équilibré de l’esprit et du corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents.

Le bonheur n’est pas seulement un état passager de plaisir ou de joie, il représente un état plus durable.

On peut alors distinguer le bonheur, de la joie ou du plaisir : le bonheur renvoie à un état de satisfaction durable et profond alors qu’une joie peut être éphémère et un plaisir peut être superficiel.1

Et si le bonheur est un état durable sans stress, sans trouble, sans inquiétude, alors on peut réellement comprendre l’intérêt de ne plus se laisser guider par notre petit singe intérieur, notre mental, constamment présent et répétant inlassablement ses automatismes (rumination du passé, inquiétude du futur, peurs, jugements, croyances, préjugés…).

On pense très souvent que le bonheur viendra d’un événement extérieur : une mutation, une promotion, une rencontre… ou qu’il viendra plus tard, dans le futur. Nous sommes toujours en quête du bonheur sans réellement le trouver.

Car en fait, le bonheur est en nous tous, c’est une question de perception et de réaction face aux événements.

Par exemple, si vous prenez 10 personnes qui font la queue depuis quelques minutes, chacune aura une réaction différente : l’un(e) fera la discussion à son voisin(e), d’autres s’impatienteront, l’autre sera en colère ou d’autres en profiteront pour passer un coup de fil…

Notre réaction face à cet imprévu ne vient pas réellement de cet imprévu, elle vient surtout de notre mental, de notre petit singe intérieur qui s’agite et se met en route.

Le bonheur est un état d’être, pas un état d’avoir. Bien sur, il faut aussi prendre en compte le niveau de vie minimum requis pour pouvoir vivre décemment dans nos sociétés. En dessous d’un certain seuil de possession, la vie peut être difficile.

Mais on peut courir toute sa vie à vouloir assouvir ses désirs les plus variés et cumuler toutes sortes d’objets de consommation sans jamais être vraiment satisfait et à vouloir donc toujours plus, toujours mieux. Un désir en remplace perpétuellement un autre.

L’état d’esprit est la clé du bonheur. Savoir prendre du recul, apprécier le moment présent. S’émerveiller, donner, aimer. Savoir apprécier ce que l’on a, savoir faire la différence entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas, savoir qui l’on est vraiment, ce que l’on désire au plus profond, être fier de ce que l’on est devenu et non de ce que l’on représente ou de ce que l’on possède.

 

vision du bonheur

 

Le bonheur, c’est cet état d’esprit, ce processus qui nous entraine à donner du sens à notre vie. La méditation vous permettra d’enclencher ce processus, de déconditionner votre état d’esprit pour vivre plus librement.

 

” Préparez votre esprit à recevoir ce que la vie à de mieux à vous offrir .”
Ernest Holmes, philosophe

 

Cinquième raison: améliorer son bien-être mental et booster son cerveau

Steve Jobs, le père d’Apple, méditait. Il avait placé la méditation (et plus largement la philosophie zen) au cœur de sa vie. Beaucoup d’artistes, entrepreneurs, sportifs de haut niveau pratiquent la méditation car elle a des effets fabuleux sur notre développement personnel et cérébral.

Elle nous permet de savoir canaliser nos pensées, d’avoir l’esprit clair et d’être mieux concentré, elle augmente la productivité et la créativité et améliore la mémoire.

Voici une liste non exhaustive des effets bénéfiques de la méditation :

Meilleure compréhension de soi

Bien-être et sérénité mentale (augmentation du taux de sérotonine)

Diminution du stress et de l’anxiété

Favorise la pensée positive, améliore l’humeur

Renforce la confiance en soi

Diminue les peurs

Favorise l’acceptation et la bienveillance envers soi et les autres

Améliore les relations aux autres

Augmente le sentiment de vitalité et de jeunesse

Amélioration de la compréhension, de l’apprentissage et de la mémoire

Amélioration des capacités d’attention et de concentration

Augmente la capacité à résoudre des problèmes complexes

Réduit le temps d’endormissement et améliore la qualité du sommeil

Réduit l’agressivité, la colère et la violence

Augmente les capacités d’écoute et d’empathie

Réduit le risque d’avoir une maladie mentale

Émergence de nouvelles ressources intellectuelles

Augmente la cohérence des ondes cérébrales

Permet de récupérer plus vite d’un manque de sommeil

Élévation du niveau de conscience

 

La pratique de la méditation est un art de vivre, vous pouvez entrer en pleine conscience à chaque instant pour vous aider à vous encrer dans le moment présent et pratiquer votre séance tous les jours 10 à 30 minutes, vous ressentirez au fur et à mesure les incroyables changements qui s’opèrent en vous.

 

“Le cerveau et les yeux n’ayant qu’une vue partielle, ne peuvent atteindre à la vision totale. Ils doivent être parfaitement attentifs mais au repos ; cesser de choisir et de juger, rester dans une attention passive. La vision intérieure est alors libérée de l’espace et du temps. En un éclair se manifeste la nouvelle perception. “

Jiddu Krishnamurti, philosophe

 

Sixième raison : protéger sa santé

De nombreuses études concernant la méditation tendent à montrer qu’elle a un impact faramineux sur la santé. La méditation permet notamment de :

Diminuer le stress et l’anxiété

Diminuer les douleurs et l’inflammation

Diminuer la tension artérielle

Diminuer l’intensité des symptômes dépressifs

Diminuer les addictions

Diminuer les risques d’insomnie et améliorer le sommeil

Améliorer l’humeur

Augmenter l’énergie, la vitalité, la vigueur

Augmenter les défenses du système immunitaire

Ralentir le vieillissement cellulaire

Réduire le risque de maladies neurodégénératives (Alzheimer et Parkison notamment)

Éveiller ses sens et sensations

Cette liste est non-exhaustive et les bienfaits de la méditation sont multiples !

 

Comme nous le disions plus haut, la méditation est un art de vivre. Faire attention à son alimentation et à sa condition physique sont complémentaires et vont dans le même sens : être conscient du moment présent, lorsque l’on mange par exemple : observez l’aliment, sentez son odeur, observez sa texture, savourez son goût, et être à l’écoute de son corps : décharger son stress en faisant un footing, pratiquer le yoga pour apprendre à se détendre ou simplement prendre le temps de bien s’étirer le matin au réveil.

 

Un proverbe indien dit : « Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester. »

 

Maintenant, vous avez pleins de bonnes raisons pour vous mettre à la méditation !

Et si vous souhaitez compléter votre lecture, voici un document très intéressant et complet sur la méditation :

http://meditation-provence.com/wp-content/uploads/2014/04/cerveau-psycho-dossier-meditation-2012.pdf

1 Wikipedia